Les monuments datés d'Hadrien à Lyon : l'objectivité du chercheur en question

Imprimer

Samedi 25 novembre 2017 à 10h00 Durée : 01h00

Type d'activité : Conférence Public : Adultes


Par Djamila Fellague, Maître de Conférences en Histoire de l’Art et Archéologique antique, Université de Grenoble.
Chercheure au LUHCIE (Grenoble), chercheure associée à l’IRAA (CNRS, Lyon)

Un grand nombre de monuments antiques de Lugudunum ont été datés du règne d’Hadrien (voire précisément de 121 !) pour leur construction ou leur remaniement.
Nous démontrerons que cette idée traditionnelle de l’importance du règne d’Hadrien pour l’architecture monumentale lyonnaise ne repose pas tant sur l’analyse rigoureuse des vestiges, que sur une idée préconçue et ancienne.
Par tous les moyens, des chercheurs ont alors tenté de prouver cette hypothèse de départ en invoquant tantôt une technique de construction, tantôt une sculpture, une inscription, ou encore un type de matériau...
L’argumentation hypothético-déductive paraissait réconforter l’hypothèse de départ et la valider.

 Une conférence proposée par GAROM, l’association des amis des musées de la civilisation gallo-romaine

Information au 04 72 32 05 01 ou contact@garom.fr

Sans réservation / Rendez-vous sur place :
Conservatoire de Lyon
4 montée Cardinal Decourtray
69005 LYON